Talents CNRS 2023

Chaque année, l'attribution des médailles du CNRS célébre les chercheuses et chercheurs et les agents qui contribuent de manière exceptionnelle au dynamisme et à la renommée de l'institution.

La médaille de bronze récompense les premiers travaux consacrant des chercheuses et des chercheurs spécialistes de leur domaine. Cette distinction représente un encouragement du CNRS à poursuivre des recherches bien engagées et déjà fécondes.

En 2023, une quarantaine de chercheuses et chercheurs ont eu le privilège de recevoir cette distinction.

Félicitations à Hélène Launay (BIP) qui a reçu la médaille de bronze cette année !

 

Chargée de recherche au laboratoire Bioénergétique et ingénierie des protéines (BIP1 ), elle déchiffre les régulations impliquées dans l’assimilation du CO2 chez les microalgues.

Hélène Launay est spécialisée en biochimie structurale qu’elle étudie grâce à la Résonnance magnétique nucléaire (RMN). Elle a forgé son expertise dans cette technique au cours de son doctorat, obtenu en 2011, et de ses deux postdoctorats. Entrée au BIP en 2018, elle étudie l’acquisition et l’assimilation du CO2 par les microalgues, un processus particulier puisque le CO2 dissout dans l’eau est moins accessible que le CO2 gazeux. Cela se traduit par des mécanismes de concentration du CO2 au sein du chloroplaste, le compartiment où ont lieu les réactions biochimiques de la photosynthèse. Les enzymes impliquées ne sont pas directement photosensibles, mais sont régulées par différentes transitions chimiques et structurales. Pour les décrypter, Hélène Launay cultive des microalgues, dont des lignées mutantes qui expriment différemment les protéines et les enzymes. Elle compare ensuite leurs propriétés dans des milieux aqueux simples, des milieux qui miment l’environnement cellulaire et même in-cellula.